La justice en faillite, nouveau cri d’alarme lancé en Seine-Saint-Denis

Depuis le 1er janvier, faute de moyens et avec des effectifs encore en baisse, le tribunal de Bobigny a dû se résoudre à supprimer 20% des audiences chaque mois. Il se voit en effet amputé d’un quart de ses magistrats du siège et de 8% de ceux du Parquet.

Bobigny est pourtant le 1er tribunal de France après Paris.

Ce manque de magistrats met en danger le service public de la justice dans un département déjà déshérité. C’est ce que dénoncent d’une même voix juges et avocats. D’où cette décision drastique, qui est aussi inédite.

Reportage de Marie-Pierre Vérot.

Pour accéder au site de l’émission « Le choix de la Rédaction » du 6 janvier 2016 sur France Culture, voyez le lien suivant :

La justice en faillite

 

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search