Sous tes doigts : les rapatriés d’Indochine

Marie-Christine Courtès nous plonge une nouvelle fois dans l’histoire méconnue et douloureuse des familles rapatriées d’Indochine et du Centre d’Accueil des Français d’Indochine (CAFI) du Lot-et-Garonne qui les accueille à partir de 1956. Elle nous transporte dans les silences amers d’une jeune eurasienne face au déracinement et à l’oubli. Émilie, passionnée de danse et de musique, se rend à la crémation de sa grand-mère. De l’Indochine coloniale à l’arrivée dans un camp de transit, les souvenirs de la vie de la défunte reviennent. Elle découvre Hoà, la rencontre amoureuse avec Jacques, un colon français, puis la naissance de Linh, sa mère. Elle revit le départ d’Indochine et l’arrivée dans le centre d’hébergement de Sainte-Livrade-sur-Lot, et enfin, la vie difficile qu’elle y mènera. A travers trois générations de femmes, Marie-Christine Courtès aborde avec beaucoup de sensibilité et de colère, le destin parfois tragique des familles françaises d’Indochine, souvent métisses, issues d’amours coloniales…

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de En Envor


Vous aimerez aussi...