Nouvelle publication : L’arsenal de Marseille au XVIIe siècle. Préparation d’un Annuaire de ressources en ligne

1) André Zysberg vient de publier le ouvrage de référence sur l’arsenal de Marseille au XVIIe siècle : “Marseille au temps du roi-soleil. La ville, les galères, l’arsenal“, 304 pages, 24 x 29 cm, relié sous jaquette, illustré de 200 documents – ISBN : 978-2-86276-409-2

4e de couverture : Cette enquête historique emmène le lecteur au milieu du XVIIe siècle. Tout commence lorsque Louis XIV entre dans Marseille par la brèche pratiquée à travers son rempart et ordonne la construction de la citadelle Saint-Nicolas. Il faut punir une cité rebelle,mais aussi prendre très vite, en quelques années, les décisions qui vont propulser ce port provençal un peu endormi au premier rang des places de commerce d’Europe. L’opération de l’agrandissement permet le développement urbain au-delà des collines et des vieilles murailles : la superficie de la ville triple en trente ans. La croissance est portée par le trafic avec les Échelles du Levant et l’essor des fabriques qui s’installent du côté de la Joliette et de Rive-Neuve. Néanmoins, tous les Marseillais ne deviennent pas riches comme « Moussou Bruny ». Les gens du petit peuple, manœuvres et matelots, gagnent juste de quoi vivre et se loger avec leur famille. Autre facette méconnue de son histoire, Marseille fut aussi le port des galères de France. Louis XIV ordonna en 1665 la construction du magnifique arsenal, qui occupait tout le fond du port, puis s’étendit sur une bonne partie de la rive sud. Vers 1700, quarante galères mouillaient dans le bassin du Lacydon, sur lesquelles vivaient 12 000 hommes de chiourme. Ce livre restitue la mémoire de ces Marseillais en casaque rouge, ni reclus ni exclus, quiont pris part à la vie quotidienne de la cité. Grand carrefour méditerranéen et port de guerre, Marseille joua également le rôle d’escale culturelle, à mi-chemin entre baroque et classicisme. Sa vie artistique et littéraire s’épanouit généreusement, avec des artistes, des hommes de lettres et des savants nés dans son terroir, tels queAntoine de Ruffi, Pierre Puget, Meiffrein Conte, Xavier Marchetti, Laurent d’Arvieux et Louis Feuillée. Ce temps de Marseille sous le règnedu Roi-Soleil pourrait bien être le grand siècle des Marseillais. L’auteur : André Zysberg est né à Paris en 1947. Agrégé d’histoire et docteur d’état es Lettres de l’école des hautes étudesen sciences sociales dont le sujet de thèse était « La sociétédes galériens (1680-1748) ». Cette recherche le porte vers l’histoire de Marseille et des Marseillais au XVIIe siècle. Aujourd’hui professeur d’histoire moderne à l’université de Caen, il anime une équipe d’histoire maritime du XVIIe au XVIIIe siècle. Aussi spécialiste de l’emploi des nouvelles technologies de l’information en scienceshumaines, il a été directeur de l’informatique à la Bibliothèquenationale de France de 1993 à 1996.

2) Criminocorpus prépare un annuaire de ressources en ligne. Son lancement est prévu en janvier 2008. Les rubriques et la présentation évolueront mais il est d’ores et déjà possible d’accéder à la version test (400 liens) par le biais des rubriques “Outils de recherche” et “Espace pédagogique” ou par accès direct :
http://www.criminocorpus.cnrs.fr/article322.html
ou
http://www.criminocorpus.cnrs.fr/liens

Notez sur cet outil la possibilité de proposer de nouvelles pages. Vos suggestions seront les bienvenues !


Vous aimerez aussi...