L’administration pénitentiaire bientôt dans “la communauté du renseignement” ?

Radicalisation. Le projet de réforme de la procédure pénale pourrait permettre aux agents de l’administration pénitentiaire de faire du renseignement.

Les surveillants de prison pourront-ils avoir recours à des méthodes d’espionnage ? Trois députés Les Républicains, Eric Ciotti, Guillaume Larrivée et Philippe Goujon, ont déposé un amendement à la réforme de la procédure pénale qui permettrait de faire passer l’administration pénitentiaire dans « la communauté du renseignement ». Le personnel surveillant pourrait ainsi placer des cellules sur écoute ou encore dissimuler des micro-caméras.

Cette mesure avait déjà été proposée pour la loi sur le renseignement mais avait été écartée par l’ancienne ministre de la Justice, Christiane Taubira. La difficulté juridique se situe notamment dans l’appartenance de l’administration pénitentiaire au ministère de la Justice tandis que les services de renseignements dépendent du ministère de l’Intérieur. Les députés examineront le texte à partir du 1er mars. – Valeurs Actuelles


Vous aimerez aussi...