Les camps de réfugiés au Liban

Archive du blog La Marche de l’Histoire – Le Liban est pris dans les filets de la géopolitique régionale, qui est cruelle. Il doit faire avec plus puissant que lui. Souvenir récent : en 2006, les Syriens s’étant à peine retirés après trente ans de présence pesante, l’armée israélienne accusait le gouvernement libanais d’être trop faible avec le Hezbollah, bombardait Beyrouth et de nombreux sites, beaucoup de Libanais étaient contraints de passer en Syrie…

Cinq ans plus tard, à partir de 2011, ce sont les Syriens qui fuient vers le Liban, et en nombre beaucoup plus important. Ils sont présentement – et officiellement- 12.000.00. L’image que les quatre millions de libanais ont d’eux est nécessairement complexe, ambivalente. Les Syriens ont été tour à tour les employés immigrés des libanais aisés, les occupants mal supportés jusqu’en 2005, ceux qui donnaient l’hospitalité en 2006, ceux qui la demandent aujourd’hui…

Invitée de l’émission de Jean Lebrun du lundi 21 septembre 2015 : Hala Caroline Abou-Zaki, anthropologue

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de l’émission France Inter de La Marche de l’Histoire

Orientations de lecture sur le blog :

Parler des camps au XXIème siècle, les étapes de la migration

Un monde de camps (dir. Michel AGIER) – Criminocorpus

 


Vous aimerez aussi...