Clemenceau : dernières nouvelles du Tigre

clemenceau.jpgParution du livre le 11 février 2016 – Revendiqué désormais par nombre de nos dirigeants politiques, sujet de films et d’expositions à succès, le souvenir de Clemenceau n’a jamais semblé aussi vivant, aussi stimulant. Mais cette large adhésion à sa mémoire ne saurait faire oublier qu’il n’a jamais manqué, en son temps, de susciter, à droite et ailleurs, les critiques les plus vives, les controverses les plus ardentes. C’est l’effet d’un tempérament hors de pair : tout au long de son chemin, le Tigre ne cessa pas de rompre fougueusement avec tous les conformismes et, sans relâche, de faire de sa vie entière un combat. S’attachant à saisir l’homme au plus près de sa vérité, romanesque et multiforme, Jean-Noël Jeanneney éclaire diverses facettes d’un Clemenceau inattendu, ami de la Grèce, du Japon et de la Chine, protecteur des arts, jacobin autant que décentralisateur, pionnier de l’écologie politique et précurseur de l’État-providence, négociateur plus avisé et réaliste qu’on ne l’a dit, inclassable, insubmersible, impétueux et farouchement indépendant.

Jean-Noël Jeanneney est professeur émérite des universités à l’Institut d’études politiques de Paris. Il a exercé de nombreuses responsabilités publiques dans le domaine de la culture et des médias. Parmi ses oeuvres les plus récentes figurent L’un de nous deux (2009), Quand Google défie l’Europe (3e éd., 2010), L’État blessé (2012), La Grande Guerre si loin, si proche (2013), Jours de guerre, 1914-1918 (2013).

Revue de presse

“L’admiration affleure à chaque page sans limer le sens critique de l’historien. Avec sa langue précise où fleurit – c’est si rare – le bel imparfait du subjonctif, l’auteur revient sur les combats incessants menés par l’impétueux qui ferraillait encore, deux mois avant de mourir, contre l’attaque posthume du maréchal Foch critiquant sa conduite des négociations de paix de 1919. L’occasion de redécouvrir le vieux bretteur qui savait ne pas tout donner au combat politique et cultiva ses passions, jusqu’au crépuscule de 1929, dans sa Vendée natale.”

Christophe Lucet, Sud Ouest, 14 février 2016

Maison d’édition du Centre National de la Recherche Scientifique, CNRS Éditions

Discipline : Histoire


Vous aimerez aussi...