La prison (et sa réforme), un enjeu formateur pour l’État républicain en construction (Martine Kaluszynski)

Au XIXe siècle, la réforme pénitentiaire et par là même la prison ont été de vrais projets politiques mobilisateurs pour le pouvoir politique de la Restauration à la Monarchie de Juillet en passant par le second Empire et la Troisième République. Le crime, la criminalité sont les terrains privilégiés pour refléter les inquiétudes, les peurs d’une société en mouvement. Le sentiment d’insécurité économique et sociale ne fera que se déplacer vers ce pôle visible…

Lire la suite de cet article  de Martine Kaluszynski sur Criminocorpus.


Vous aimerez aussi...