Reconnaissance de la « mort en déportation » de Français dans des camps japonais

Pour la première fois, relève L’Opinion, deux citoyens français se sont vus reconnaître la qualité de « mort en déportation » du fait de l’occupation japonaise en Indochine et non de l’occupation nazie en Europe…

Pour voir le billet publié sur le site de l’Express


Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. 4 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  2. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  3. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  4. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  5. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search