Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais

Pour la première fois, relève L’Opinion, deux citoyens français se sont vus reconnaître la qualité de “mort en déportation” du fait de l’occupation japonaise en Indochine et non de l’occupation nazie en Europe…

Pour voir le billet publié sur le site de l’Express


Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. 4 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  2. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  3. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  4. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]

  5. 5 mars 2016

    […] Reconnaissance de la “mort en déportation” de Français dans des camps japonais […]