Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940

« Ils ont été massacrés par les Allemands, 43 soldats africains ». Cette inscription orne un monument érigé en hommage aux soldats africains exécutés à Clamecy lors de la campagne de mai-juin 1940. Les tueries abordées ici s’inscrivent pleinement dans l’idéologie nazie puisque les soldats de la Wehrmacht ont exécuté les tirailleurs au nom de ce qu’ils étaient. Ce sont sur ces faits tragiques que sont revenus plusieurs chercheurs au cours d’un colloque organisé par Jean Vigreux en novembre 2011. L’ouvrage repose sur plusieurs de ces interventions et sur quelques contributions inédites. Julien Fargettas et Raffael Scheck, ayant déjà consacré une large partie de leurs travaux à cette question, expliquent le déroulement du massacre et la place des tirailleurs sénégalais dans l’histoire de l’Armée française. Johann Chapoutot et Claire Andrieu resituent ces événements dans le cadre de l’idéologie nazie alors que Jean Vigreux revient sur la mémoire de l’exécution de Clamecy pendant la guerre. En 175 pages, les auteurs nous offrent une vision complète de ces événements par un propos précis et nuancé tout en le replaçant dans une échelle temporelle large…

Pour en savoir plus voir le billet publié par Anthony GUYON   le mercredi 02 mars 2016 sur le site nonfiction

indexDate de parution du livre le 16 septembre 2015 – Une “guerre pour la civilisation” germanique et pour l’Europe blanche : c’est ainsi que les nazis présentaient leur entreprise, qui avait également une dimension de revanche, à la fois sur la Première Guerre mondiale et sur la “honte noire” infligée par les Français. En effet, depuis les années 1920, racistes et xénophobes allemands ne décoléraient pas : la France avait osé faire occuper le territoire de l’Allemagne par des soldats de couleur, issus des troupes coloniales.

Lors de la campagne de France, en mai-juin 1940, environ trois mille de ces soldats coloniaux ont été assassinés, en-dehors de toute action de combat, par des unités militaires allemandes issues de la Wehrmacht et de la Waffen-SS. Ce livre revient sur ces événements, sur leur contexte historique et idéologique, sur le mépris du droit international affiché par l’Allemagne nazie, et sur le sort des soldats coloniaux qui échappèrent à la mort et partirent en captivité.

À propos des auteurs :

Johann Chapoutot est professeur à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et membre de l’Institut universitaire de France. Il est notamment l’auteur, aux Puf, du Nazisme et l’antiquité (“Quadrige” 2012) et d‘Histoire de l’Allemagne – De 1806 à nos jours (“Que sais-je ?”, 2014). Jean Vigreux, professeur à l’université de Bourgogne, est l’auteur, aux Puf, du Front populaire (“Que sais je ?”, 2011) et du clos du Maréchal Pétain (2012), et dirige l’Association pour la recherche sur l’Occupation et la Résistance en Morvan.

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. 5 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]

  2. 5 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]

  3. 5 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]

  4. 5 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]

  5. 6 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]

  6. 6 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]

  7. 7 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]

  8. 7 mars 2016

    […] Des soldats noirs face au Reich – Les massacres racistes de 1940 […]