Entre réalités diplomatiques et solidarité envers un concitoyen détenu à l’étranger : l’affaire Joseph Moura (1914-1916)

Et puisqu’on parle pas mal d’apatridie en ce moment…

La Première Guerre mondiale est, par excellence, le conflit des nations et des nationalismes. L’historiographie s’en fait d’ailleurs largement l’écho en restant la plus part du temps dans le cadre des frontières propres aux belligérants étudiés. Pourtant, la réalité d’alors est parfois beaucoup complexe, transnationale, comme le rappelle le rocambolesque destin de Joseph Mourra, français que la mobilisation générale trouve en Autriche-Hongrie et qui manque d’être interné en Sibérie par les autorités russes. Une incroyable histoire qui, au final, questionne le poids de la nationalité en 1914 face aux principes de la realpolitik. Par Pierre BONNET

Pour en savoir plus voir le billet publié de Pierre Bonnet sur le site En Envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 20 mars 2016

    […] Entre réalités diplomatiques et solidarité envers un concitoyen détenu à l’étranger : l’af… […]