Ladies and gentlemen : 22 mars 1963, le scandale Profumo

Autour de l’affaire PROFUMO : l’histoire de Christine Keeler depuis sa naissance dans les faubourgs de Londres jusqu’au château de Lord Astor…

Pour en savoir plus voir le billet du  05 juillet 1963 Cinq colonnes à la une  sur le site INA

Également écouter l’émission RTL de Jacques Pradel l’Heure du crime du 29 juillet 2015 Keeler-Profumo

La call-girl Christine Keeler provoque la démission d'un ministre.

La call-girl Christine Keeler provoque la démission d’un ministre.

“Une comédie de boulevard est à l’origine du plus grand scandale politique des années 1960. Elle débute à Londres avec une bagarre entre l’amant et le souteneur d’une jolie femme aux moeurs légères, Christine Keeler, 21 ans.

L’enquête de police révèle qu’elle a eu une liaison avec John Profumo, ministre de la Guerre dans le gouvernement conservateur d’Harold Macmillan et, en parallèle, une liaison avec un certain Ivanov, attaché naval à l’ambassade soviétique et espion du KGB.

L’affaire émeut l’opinion. Interpellé, le ministre déclare le 22 mars 1963 devant la Chambre des Communes, n’avoir jamais commis aucune «inconvenance». Mais en juin de la même année, en voyage à Venise avec sa femme, il finit par craquer et lui avoue sa faute. De retour à Londres, il revient devant le Parlement pour une confession publique.

Convaincu d’avoir menti et soupçonné (à tort) d’avoir dévoilé sur l’oreiller des secrets militaires, Profumo (48 ans), plus brillant politicien de sa génération, est obligé de démissionner, entraînant dans sa chute l’ensemble du gouvernement…”

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site Herodote


Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 22 mars 2016

    […] Ladies and gentlemen : 22 mars 1963, le scandale Profumo […]

  2. 22 mars 2016

    […] Ladies and gentlemen : 22 mars 1963, le scandale Profumo […]

  3. 24 mars 2016

    […] Ladies and gentlemen : 22 mars 1963, le scandale Profumo […]