Mardi 29 mars 2016 : Journée d’étude “L’autonomie politique des réfugié-e-s/migrant-e-s”

Autonomie-Migrants-Le mardi 29 mars 2016, le Cresppa-LabToP (UMR 7217 du CNRS, de l’Université Paris 8 Saint-Denis et de l’Université Paris Ouest-Nanterre) organise, en collaboration avec l’École doctorale 31 Pratiques et Théorie du Sens, une journée d’étude consacrée à L’autonomie politique des réfugié.e.s/migrant.e.s. Cette journée se déroulera de 9h à 18h à l’Université Paris 8  – 2 rue de la liberté à Saint Denis (Métro ligne 13, Saint Denis Université) en salle B 106.

Responsables : Nora El Qadim, Laurent Jeanpierre, Clemens Zobel.

Contact : nora.el-qadim[at]univ-paris8.fr

En France et dans les pays du Nord, le traitement scientifique et médiatique des migrations internationales tend à reposer sur la présupposition dominante – souvent exclusivement misérabiliste – selon laquelle les choix et l’action des migrant.e.s et des réfugié.e.s sont (sur)déterminés par les contraintes qu’exercent la guerre, la répression politique et la pauvreté d’un côté, et les politiques de contrôle des flux et d’« intégration » des pays d’accueil, de l’autre. Entre ces deux types de pressions, l’initiative des migrant.e.s est généralement réduite à portion congruë, lorsqu’elle n’est pas ignorée. Sans nier le poids des contraintes gouvernementales, juridiques et sociales, cette journée d’étude interdisciplinaire propose de s’interroger sur les marges de manœuvre et la puissance d’agir des migrant.e.s et des refugié.e.s en se demandant aussi comment apprécier la dimension politique de leurs actes. Croisant des réflexions issues de pays, de domaines, et de pratiques d’enquête diversifiées, y compris journalistiques ou artistiques, elle entend aborder ensemble les migrations des pays du Sud vers les pays du Nord et celles entre pays du Sud. Au lieu de considérer les migrant.e.s, refugié.e.s ou leurs descendant.e.s comme des sujets qui sont seulement en attente de l’obtention ou de la réalisation de droits et d’une éventuelle « intégration », il s’agit d’interroger l’idée que ces individus sont des sujets plus ou moins autonomes qui, par leurs pratiques, sont déjà des citoyen.ne.s, et dont les actions peuvent, suivant des conditions et des circonstances à préciser, ou bien (re-)produire des structures de domination ou bien réaliser des possibilités d’émancipation.

Programme :

 9h : Accueil des participants

 9h30-9h45 : Introduction

Nora El Qadim, Laurent Jeanpierre, Clemens Zobel (CRESPPA-LabToP)

9h45-10h30 : Refugee(s) Rights and Status in South and Southeast Asia – Responses from the Civil Society

Ramu Mannivanan, University of Madras

Pause

10h45-12h15 : Luttes autour des catégories et des frontières 

Josiah Heyman, University of Texas at El Paso (à confirmer)

Borders as Processes: Fields of Contention over Central American Refugees

Éric Fassin, Université Paris 8/UMR LEGS

La vérité de l’homosexualité. Politiques publiques d’immigration et politique personnelle de l’identité sexuelle.

Caroline Douki, Université Paris 8/UMR 8533 IDHES

Enjeux, usages et limites des droits des migrants en mer : retour sur les pratiques du débuts du XXe siècle

Déjeuner

13h30-15h : Migration et diversité des pratiques de l’engagement

Sébastien Théry, Collectif Pérou

Réinventer Calais. Le programme politique que n’a pas (encore) mis en œuvre la Maire de Calais

Omer Omran, journaliste

The Refugee as Social Activist

Virginie Guiraudon, CNRS/Centre d’études européennes

Le fil à la patte du caméléon : la couleur du chercheur

Pause

15h15-16h45 : Migrations, mobilisations et légitimités

Matthieu Renault, Université Paris 8/LLCP

Penser l’autonomie des luttes des minorités avec C. L. R. James

Sébastien Chauvin, Université d’Amsterdam

Juste assez vulnérables : bonnes et mauvaises vulnérabilités dans la construction de la légitimité migratoire

Clara Lecadet, EHESS/IIAC-LAUM

Expulsés de tous les pays… Unions et désunions des associations d’expulsés en Afrique

Pause

17h-17h45

Sandro Mezzadra, Université de Bologne

Movements and struggles of migration within and against the crisis of the European border regime

Programme JE Autonomie migrations 29-03-16