Les confessions d’un sorcier-empoisonneur devant le châtelain de Mozac (Basse Auvergne, 1461) par Johan Picot

Sorcier empoisonneurLorens Charastrut, paroissien de Marsat, âgé de 80 ans, accusé de sorcellerie par le procureur de Mozac, confesse à Jehan Panyot, châtelain de Mozac, plusieurs crimes perpétrés sous l’influence d’un diable nommé « Belzébuth » lui étant apparu à plusieurs reprises lors du sabbat sous l’aspect d’une idole, d’un ours ou encore d’un serpent. Le texte contient une description très précise du déroulement du sabbat. Original sur registre papier composé de deux fragments – le premier de deux folios, le second de sept folios – 205 mm x 270 mm ; en moyen français, avec de nombreux traits occitans et quelques insertions latines.

Lire l’article de présentation par Johan Picot de l’édition du procès de 1461 disponible dans la bibliothèque de Criminocorpus.