Exposition : le bagne des îles du Salut (Royale, Saint-Joseph, Diable)

affiche-expo-iles-du-salut-272x300Les Îles du Salut constituèrent le premier site d’implantation du bagne en Guyane.

Occupé par les forçats de 1852 à 1946, cet archipel est formé de trois îles : Royale, Saint-Joseph et Diable. La première était destinée à la surveillance des bagnards les plus dangereux ; la seconde accueillait les terribles locaux de la réclusion ;  et la troisième fut célèbre pour avoir accueilli de 1895 à 1899 le capitaine Alfred Dreyfus. Aujourd’hui propriété du Centre national d’études spatiales, le site a connu d’importantes campagnes de restauration visant à préserver le patrimoine carcéral d’un lieu gravé dans l’imaginaire collectif.

Cette exposition a été réalisée par Lucile Quézédé, chargée de valorisation du patrimoine des Îles du Salut de l’association AGAMIS (Association pour Gérer l’Architecture et le Musée des Îles du Salut). Créée en 1999, elle est constituée entre le CNES et le Conservatoire du Littoral et son objectif est de mettre en commun des moyens afin de valoriser les Îles du Salut, conserver, protéger, faire connaître le site, et structurer un tourisme de loisirs pour le plus grand nombre.

Montage de l’exposition par Jean-Lucien Sanchez.

Accéder à l’exposition 

 



Citer ce billet
Nadine Dardenne (2016, 8 avril). Exposition : le bagne des îles du Salut (Royale, Saint-Joseph, Diable). Criminocorpus. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nd9n

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search