Archives judiciaires et archives de la folie. Ou comment un repris de justice, en s’enfuyant de l’asile où il était enfermé, remit en question tout un système (Cagliari – Italie, 1854)

L’amélioration de la condition des malades psychiatriques dans l’île de Sardaigne est fruit d’avancées timides et tardives. Durant la première moitié du XIXe siècle, le territoire insulaire semble en effet se soustraire à la dynamique d’acculturation qui préside ailleurs à la diffusion des progrès accomplis dans le domaine de la psychiatrie. Du moins jusqu’au débat public suscité par la fuite d’un aliéné …

Lire la suite de l’article  de Cecilia Tasca et Mariangela Rapetti sur la Revue Criminocorpus.


Vous aimerez aussi...