Un parfum de bonheur (Photographies de France Demay)

Daeninckx
Didier Daeninckx né le 27 avril 1949 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) est un écrivain français, auteur de romans noirs, de nouvelles et d’essais. Avant de se consacrer à son métier d’écrivain, il a exercé pendant une quinzaine d’années les métiers d’ouvrier imprimeur, d’animateur culturel et de journaliste localier. C’est le livre Meurtres pour mémoire, publié en 1984 qui l’a révélé au grand public et pour lequel il a obtenu le Prix Paul Vaillant Couturier. Dès ses débuts littéraires, Didier Daeninckx a placé au centre de ses polars les perdants et les oubliés de l’histoire et élargi ce travail en faisant resurgir sur le devant de la scène des épisodes refoulés, ou carrément occultés. Il dit écrire de vrais-faux romans policiers pour évoquer ce qui s’est trouvé interdit d’existence dans les différents récits de l’histoire.  Plusieurs de ses ouvrages ont été publiés dans des collections destinées à la jeunesse, d’autres lui ont donné l’occasion de travailler avec des artistes réputés comme le photographe Willy Ronis ou les dessinateurs Assaf Hanouka, Mako, Guttierez, Tignous et Jacques Tardi. Il a obtenu de nombreux prix (Prix populiste, Prix Mystère de la critique, Prix Louis Guilloux, Prix Goncourt du livre de jeunesse…). En 1994, la Société des Gens de Lettres lui a décerné le Prix Paul Féval de Littérature Populaire pour l’ensemble de son oeuvre. En mars 2012, le prix Goncourt de la nouvelle lui a été attribué pour L’Espoir en contrebande.

Vous aimerez aussi...