Entre tribunaux et asiles – des « aliénés persécuteurs » aux « revendicateurs » (Benjamin Lévy)

Résumé de l’article : Les attitudes consistant à engager des procédures judiciaires pour des motifs infondés – voire extravagants – et refuser d’obéir aux décisions prises par des magistrats furent, dès le XIXe siècle, pathologisées par les médecins aliénistes français. Dans cet article, nous étudions les raisons pour lesquelles les sujets concernés se trouvèrent qualifiés, à partir de 1878, d’« aliénés persécuteurs ». Nous expliquons ensuite pourquoi le terme de « revendicateurs » remplaça celui de « persécuteurs » et comment naquit la notion de « délire de revendication ». Nous comparons enfin la situation française avec celle qui prévaut dans les pays de langue allemande et dans le monde anglo-saxon : il s’agit alors d’expliciter la manière dont cette thématique, devenue un véritable problème de société, est abordée autant par les professionnels du droit que par ceux de la santé mentale.

Lire l’article de Benjamin Lévy dans la revue Criminocorpus.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nadine Dardenne (18 mai 2016). Entre tribunaux et asiles – des « aliénés persécuteurs » aux « revendicateurs » (Benjamin Lévy). Criminocorpus. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nd9w


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search