Paroles orphelines – Les enfants et la guerre d’Espagne

9782753548602Parution du livre le 23 juin 2016
En 1937, une Espagne coupée en deux subissait les effets d’un conflit qui s’annonçait long et cruel. De nombreux enfants connurent la séparation d’avec leurs familles, ainsi que la mort d’êtres aimés. Ils furent victimes et témoins de la violence et de la vengeance qui se déchaînèrent à leurs portes ; ils durent subir le manque de nourriture, l’insalubrité et la maladie et ils éprouvèrent les effets des bombardements… D’autres encore durent fuir. Entre 30 000 et 50 000 enfants participèrent au premier exil du peuple espagnol dans les pays qui les accueillirent pour les mettre à l’abri de la guerre. C’est en France, en Angleterre, en Belgique, au Mexique ou en Russie que ces enfants espagnols évacués trouvèrent un nouveau foyer. En raison de ce qu’elle représentait en ces temps de lutte idéologique acharnée entre fascisme et communisme, la Russie suscita à la fois l’admiration et de violentes critiques. Elle enflamma les consciences et secoua les coeurs. Presque quatre-vingts ans plus tard, ce livre reconstruit l’histoire de ces enfants, de ceux qui sont restés en Espagne mais plus particulièrement de ceux qui durent tout abandonner pour survivre et qui ne sont jamais revenus. L’ouvrage s’appuie sur des lettres, des journaux intimes, des cahiers, des rédactions et des dessins que ces enfants ont alors écrits ou composés, d’une écriture ou d’un geste tremblants et maladroits. Ce sont des témoignages impressionnants de cette époque convulsée qui garde à jamais la trace d’une histoire faite de rencontres et de séparations, de passions et de répressions, d’espérances et de souffrances et où, au-delà du bien et du mal et des clivages idéologiques des deux camps en présence, perdure le souvenir de ces enfants dont le seul désir aura été de vivre en paix et de récupérer cette enfance que la guerre leur avait volée.

Avec une préface d’Anne-Marie Chartier.

Sommaire :

  • Guerre et enfance
  • L’école belligérante
  • Des cœurs en carton
  • Aidez les enfants !
  • Écriture, dessin et thérapie
  • Le mystère des lettres perdues
  • De Russie, avec nostalgie
  • Ces merveilleuses années
  • Le pupitre d’Éloy
  • Le fil qui relie
  • Un monde de lettres
  • La fin d’une enfance brisée

Verónica Sierra Blas, docteure en histoire, enseigne à l’université d’Alcalá où elle coordonne le Séminaire interdisciplinaire d’études sur culture écrite et le Réseau d’archives et de chercheurs de l’écriture populaire (RedAIEP). Ses recherches portent essentiellement sur l’étude des pratiques sociales de l’écriture et de la lecture à l’époque contemporaine. Elle s’est particulièrement intéressée à la correspondance pendant la guerre civile espagnole et la dictature franquiste.

Éditions Presses Universitaires de Rennes

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine
Collection : Histoire

 


Vous aimerez aussi...