Sanctions pénales au Moyen Age, question ordinaire ou extraordinaire (D’après « L’ancienne France. La justice et les tribunaux », paru en 1888)

Durant les premiers siècles du Moyen Age chacun se rendait justice à soi-même : le fils tuait le meurtrier de son père, et, à défaut de fils, le, plus proche parent de la victime était son vengeur. Il y avait guerre entre les familles jusqu’à ce que le sang de l’agresseur eût été répandu. Il faut attendre le règne de Saint-Louis pour l’établissement de sanctions pénales empreintes d’un peu plus d’ « humanité », cependant que les aveux sont obtenus par la célèbre « question »…

Pour en savoir plus voir l’article publié le jeudi 21 juillet 2016 sur le site La France pittoresque


Vous aimerez aussi...