Sanctions pénales au Moyen Age, question ordinaire ou extraordinaire (D’après « L’ancienne France. La justice et les tribunaux », paru en 1888)

Durant les premiers siècles du Moyen Age chacun se rendait justice à soi-même : le fils tuait le meurtrier de son père, et, à défaut de fils, le, plus proche parent de la victime était son vengeur. Il y avait guerre entre les familles jusqu’à ce que le sang de l’agresseur eût été répandu. Il faut attendre le règne de Saint-Louis pour l’établissement de sanctions pénales empreintes d’un peu plus d’ « humanité », cependant que les aveux sont obtenus par la célèbre « question »…

Pour en savoir plus voir l’article publié le jeudi 21 juillet 2016 sur le site La France pittoresque


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search