Quand le Tout-Paris allait morguer à la morgue …

Mini Savoir d’été – Autrefois, il existait à l’entrée des prisons une petite salle où étaient placés les nouveaux écroués afin que les gardiens puissent se familiariser avec leurs trombines et apprendre à connaître leurs tempéraments. Plus tard, cette même pièce servit à entreposer les corps des personnes retrouvées mortes hors de leur domicile — dans les rivières, les bois ou les champs — et dont on ignorait l’identité. Grâce à une petite ouverture dans la porte, les badauds et les curieux pouvaient tendre le cou et tenter de reconnaître un proche disparu…

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site Savoirs d’histoire


Vous aimerez aussi...