Cécile Rol-Tanguy : “Je représente les résistantes qui ont été oubliées”

L’agente de liaison de la Résistance, Cécile Rol-Tanguy, était aux premières loges de la Libération de Paris. Soixante-dix ans après, la veuve du chef des FFI d’Île-de-France raconte ses années dans l’armée de l’ombre et souligne le rôle des femmes.

Dans la maison de famille des Rol-Tanguy, dans le Loir-et-Cher, le souvenir de la Résistance est omniprésent, dans la bibliothèque, sur les murs… Là, les nombreuses décorations d’Henri, chef des FFI (Forces françaises de l’intérieur) d’Île-de-France durant la Libération de Paris. Ici, une photographie prise devant la gare Montparnasse en août 1944 : “C’est une voiture de FFI du 14e arrondissement, le quartier d’Henri”, précise non sans fierté sa veuve, Cécile Rol-Tanguy

Pour en savoir plus voir le billetdu  24 août 2014 publié par Stéphanie TROUILLARD  sur le site France 24


Vous aimerez aussi...