La médecine légale à Toulouse, Origines et évolutions. Louis Arbus

13227282_577474495767019_3736383538765547389_oLouis Arbus vous attend le 17 septembre pour vous présenter son ouvrage La médecine légale à Toulouse, Origines et évolutions.

Dès le Moyen Âge, en pays toulousain, des énigmes criminelles ou de sorcellerie tristement célèbres requièrent l’intervention de médecins légistes. Nommés alors « chirurgiens jurés », ils fondent leur expertise principalement sur l’autopsie. En 1692, un édit royal définit et officialise leur fonction. Puis, à la Révolution française, la médecine légale entre pleinement dans les enseignements médicaux universitaires. Au xixe siècle, la pensée médico-légale imprègne d’autres disciplines (la psychiatrie, la médecine sociale ou pénitentiaire). Ainsi Toulouse est l’une des premières villes à mettre en place une consultation de violences, réalisée en semi-urgence par des médecins neutres, afin d’offrir à la victime une opportunité médico-judiciaire. Cet ouvrage expose comment, avec l’appui de la criminalistique, s’est instauré un lien médical obligatoire entre la justice et la société. La médecine légale, à l’origine centrée sur la mort, est devenue ainsi une science médicale du vivant.

Louis Arbus est professeur émérite de la faculté de médecine de Toulouse. Il est également expert honoraire près les cours d’appel et la Cour de cassation. Professeur de médecine légale et chef de service d’explorations fonctionnelles du système nerveux à l’hôpital de Rangueil, il fut également président de la Société francophone de médecine légale et de la Société française de recherche sur le sommeil. Il a également participé à l’enseignement des sciences humaines et sociales à la faculté de médecine de Rangueil

samedi 17 septembre à 17:30 – 19:30 – Librairie Ombres Blanches à Toulouse

Voir le billet publié sur le site Criminocorpus

 

Enregistrer


Vous aimerez aussi...