Le Terrorisme expliqué à nos enfants ( Tahar Ben Jelloun )

1507-1Parution du livre le 23 août 2016 – Les jeunes sont une proie privilégiée pour la peur qui s’est installée au cœur de l’Europe, et en France en particulier, depuis les derniers attentats djihadistes. Comment les aider à s’en libérer ? En mettant des mots sur la chose. En retraçant l’histoire du mot terrorisme et des réalités qu’il désigne, depuis certains des épisodes les plus sanglants de l’histoire jusqu’au déchaînement actuel du fondamentalisme islamiste, auquel l’essentiel du dialogue est consacré. A nouveau, c’est avec sa fille que Tahar Ben Jelloun s’explique ici. Écrivain, romancier, Tahar Ben Jelloun a reçu le prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée (Seuil). Le Racisme expliqué à ma fille et L’Islam expliqué aux enfants (et à leurs parents) ont connu un succès public considérable. Partant du principe que les jeunes sont une proie privilégiée des terroristes cherchant à manipuler les consciences, l’auteur retrace l’histoire du mot terrorisme et des réalités qu’il désigne, depuis les épisodes les plus sanglants de la Révolution française jusqu’au déchaînement actuel du fondamentalisme islamique.

2904223-2756547Écrivain franco-marocain connu depuis son prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée et son engagement contre le racisme en France.

Tahar Ben Jelloun est né en 1944 à Fès, mais il a passé son adolescence à Tanger. Il étudie la philosophie à Rabat. Ses études sont interrompues par un séjour forcé de 18 mois dans un camp militaire (1966-1968). C’est là qu’il commence d’écrire. Il enseigne ensuite la philosophie dans des lycées à Tétouan, puis à Casablanca où il collabore au Magazine Souffles.

En 1971, à la suite de l’arabisation de l’enseignement, Tahar Ben Jelloun s’installe à Paris pour y poursuivre des études de sociologie. Au départ, le séjour ne devait durer que trois ans, juste le temps de faire une thèse de 3e cycle de psychiatrie sociale sur les troubles mentaux des immigrés hospitalisés, mais rapidement il se met à écrire. Il publie en 1972 un recueil de poésie, puis son premier roman l’année suivante Harrouda, édité par Maurice Nadeau. Depuis 1973, il collabore régulièrement au journal Le Monde

Pour en savoir plus Tahar Ben Jelloun


Vous aimerez aussi...