Les vertiges de l’aveu

A travers plusieurs affaires, Jacques Pradel et son invitée tentent de décrypter cet instant particulier où une affaire bascule.

Invité(e)s de l’émission de Jacques Pradel le le 14/09/2016 : Julie Brafman, journaliste à Libération, auteur du livre “Vertiges de l’aveu” (éditions Stock), Eric Dupond-Moretti, avocat au barreau de Lille, Gilbert Thiel, ancien juge d’instruction, il a dirigé l’instruction de l’affaire Simone Weber.

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de l’émission L’heure du crime

9782234079175-001-x_0Ce livre propose un voyage aux confins de la parole, là où les mots condamnent. Pendant plusieurs mois, la journaliste Julie Brafman est allée à la rencontre d’avocats et de juges, d’accusés et de victimes, de policiers et de gendarmes avec lesquels elle a décortiqué le processus de l’aveu, et cherché à décrypter, de manière très incarnée, ce moment particulier où une affaire bascule. À travers leurs yeux et leurs souvenirs, elle explore dix histoires criminelles, plus ou moins connues, qui révèlent aussi bien le vertige de ceux qui ont confessé leur crime que celui des témoins muets qui ont « accouché » leurs confidences. Chacun de ces récits se lit comme une nouvelle.

L’ouvrage, enrichi par une dizaine d’illustrations en noir et blanc d’inspiration cinématographique, aborde ce thème de façon originale en alternant les chapitres sur les affaires et d’autres, plus analytiques mais tout aussi passionnants. L’auteur veut comprendre pourquoi la justice est obnubilée par l’aveu, cette confession spontanée ou arrachée, considérée comme « la reine des preuves ». Julie Brafman ouvre ainsi une réflexion sur la justice au carrefour de l’histoire, de la psychologie, de la religion, de la morale et du droit.

Parution : 14/09/2016
352 pages

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Vous aimerez aussi...