Gouverner les mœurs : la lutte contre l’avortement en France, 1890-1950

1540-1Parution du livre le 21 septembre 2016 – Pratique secrète prohibée jusqu’en 1975, l’avortement «criminel» fit l’objet d’une lutte acharnée qui, de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle, occupa une foule de protagonistes et mobilisa d’importants moyens privés et publics.

La tentative d’éradication de ce «fléau social», orchestrée jusqu’aux plus hauts sommets de l’État, relève d’une histoire conjointe des savoirs scientifiques, des institutions politiques et des groupes militants et professionnels.

L’auteur restitue cette complexité en suivant au plus près les acteurs engagés dans ce combat et en révélant la grande diversité des modalités d’une entreprise qui ne se limite pas à la répression. La lutte contre l’avortement clandestin se heurte à une réalité que l’étude permet de mieux saisir : une activité sociale parfois très organisée, capable de déjouer constamment les autorités.

En ce sens, l’ouvrage pose clairement la question de la gouvernabilité des comportements démographiques et d’une régulation effective des mœurs, ouvrant une réflexion sur l’impact social de l’action publique.

Fabrice Cahen est historien, chercheur à l’Ined et membre du groupe Esopp (EHESS/CRH, Sciences Po). Ses travaux portent sur la régulation sociale et politique de la reproduction humaine dans la France contemporaine.

Auteur : Fabrice Cahen

Préface : Paul-André Rosental

Genre : Sociologie, Société

Éditeur : Institut national d’études démographiques, Paris, France

Collection : Classiques de l’économie et de la population. Études & enquêtes historiques

Pour lire un extrait du livre sur le site le choix des libraires


Vous aimerez aussi...