Une espionne nazie en rade de Brest : l’affaire Lydia Oswald

Lydia Oswald et l'un des officiers compromis. Photographie pubiée le 12 septembre 1935 dans L'Ouest-Eclair. Gallica / Bibliothèque nationale de France.

Lydia Oswald et l’un des officiers compromis. Photographie publiée le 12 septembre 1935 dans L’Ouest-Eclair. Gallica / Bibliothèque nationale de France.

Sujet de deux bandes dessinées parues récemment, Lydia Oswald a fait en 2015 un retour dans l’espace public qui ne pouvait manquer d’interpeller. C’est ce qui a conduit le comité de rédaction d’En Envor, Revue d’histoire contemporaine en Bretagne à solliciter Fabien Lostec, doctorant au Centre de recherches historique de l’Ouest. Il en résulte un texte mettant parfaitement en perspective cette curieuse affaire et dévoilant par ailleurs de passionnantes perspectives de recherche… (Image à la une : Lydia Oswald avec son avocat. Cliché publié en une de L’Ouest-Eclair le 11 septembre 1935. Gallica / Bibliothèque nationale de France).

Pour en savoir plus voir le billet publié par Fabien LOSTEC sur le site en envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…


Vous aimerez aussi...