Mémoires d’écran : l’histoire des manifestations policières

De cette toute première fois, il ne reste que quelques photos. Le 22 mai 1946, les agents de police manifestent devant Notre-Dame à Paris pour réclamer un meilleur salaire. Mais peut-on manifester quand on est assermenté ? La réponse est non, pas de droit de grève, pas de défilé en uniforme. Alors il faut attendre 1958 pour que les agents osent à nouveau briser le silence. Slogans antiparlementaires, pro Algérie Française, ras-le-bol face aux délinquants, les raisons de la colère sont nombreuses. En 1971, sous l’ancien président Georges Pompidou, les agents font même l’inventaire, sur des tracts distribués aux automobilistes. Les manifestations se multiplient depuis 2015. Malgré tout, les manifestations restent rarissimes jusque-là. Mais en juin 1983, un fait-divers va changer la donne. Deux policiers sont tués par des braqueurs à Paris. Leurs collègues se rassemblent Place Vendôme. En 2001, les policiers n’hésitent plus à confier leurs souffrances. Malgré l’interdiction, les agents crient leur colère. Le rythme des manifestations s’accélère depuis 2015 …

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site Mémoires d’écran


Vous aimerez aussi...