Aux origines du malaise policier

Les manifestations de policiers qui ont perturbé le calendrier politique et médiatique de ce mois d’octobre ont été vécues par beaucoup comme des événements surprenants. Pourtant, ce type de mouvement exprimant l’exaspération des policiers n’a rien d’exceptionnel puisque notamment en 1983, en 2004, en 2007 et en 2012, les rues de Paris ont connues de telles protestations. Sans parler de la fin de l’année 2001, qui vit des policiers et des gendarmes en uniforme et en voitures sérigraphiées bloquer des préfectures dans toute la France.

Dans un contexte de menace terroriste et de réforme judiciaire – loi du 15 juin 2000 –, et suite à la mort de l’un d’entre eux tué par un récidiviste, les membres des forces de l’ordre ont alors obtenu des déblocages d’effectifs, des crédits d’équipements supplémentaires et un réexamen de certaines parties du Code de Procédure pénale. Autant de décisions dont profitera le nouveau ministre de l’Intérieur arrivé en 2002, Nicolas Sarkozy, pour asseoir sa popularité auprès de ses troupes…

Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines – Université Paris-Saclay

Pour en savoir plus voir le billet publié le 28 octobre 2016 sur le site theconversation

 


Vous aimerez aussi...