Laëtitia ou la fin des hommes

Laetitia 129120-J-PMS.indd« Laëtitia ou la Fin des hommes », enquête historique sur un fait-divers datant de 2011, a obtenu mercredi le prix Médicis. Ce n’est pas un roman, ni de la littérature. Est-ce un problème ? Non. Ce texte se lit d’une traite, avec passion, avec reconnaissance. Claire Devarrieux 2 novembre 2016 – Libération – Photographie à la une : Un portrait de Laëtitia Perrais devant la cour d’asssises de Nantes, le 5 juin 2013, au moment du verdict du procès de Tony Meilhon. AFP

Parution du livre le 25 août 2016 – Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée à 50 mètres de chez elle, avant d’être poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps. Elle avait 18 ans. Ce fait divers s’est transformé en affaire d’État : Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a reproché aux juges de ne pas avoir assuré le suivi du « présumé coupable », précipitant 8 000 magistrats dans la rue, en février 2011.

Mais Laëtitia Perrais n’est pas un fait divers. Comment peut-on réduire la vie de quelqu’un à sa mort, au crime qui l’a emporté ? Pendant deux ans, Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille, sa soeur jumelle, ses parents, ses amis, les responsables des services sociaux, ainsi que l’ensemble des acteurs de l’enquête, gendarmes, juges d’instruction, procureurs, avocats et journalistes, avant d’assister au procès du meurtrier, en octobre 2015.

De cette manière, Ivan Jablonka a pu reconstituer l’histoire de Laëtitia. Il a étudié le fait divers comme un objet d’histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance, Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer.

Ivan Jablonka poursuit son projet d’exploration des frontières entre littérature, histoire et sciences sociales. Ce livre est une expérience d’écriture autant qu’une enquête, destinée à rendre à Laëtitia sa singularité et sa dignité.

Ivan Jablonka est historien et écrivain. Il a publié, dans la « Librairie du XXIe siècle », aux Editions du Seuil, Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus (2012) et L’histoire est une littérature contemporaine (2014).

 

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search