Juger l’homosexualité, attribuer l’asile

L’existence des demandes d’asile fondées sur l’orientation sexuelle, si elles sont peu nombreuses, pose des questions qui concernent toute demande d’asile : selon quels critères, quel degré de persécution distingue-t-on les « vrais » et les « faux » réfugiés ? Et que signifie cette politique de la preuve ?

Pour en savoir plus voir le billet publié par  Carolina Kobelinsky , le 17 décembre 2015 sur le site laviedesidees


Vous aimerez aussi...