Marchands d’humains – Kidnapping, racket et terrorisme

9782702160466-V.qxp_+Parution du livre le 14 septembre 2016 – Chaque jour, des milliers de réfugiés qui tentent de fuir les bombardements aériens de Syrie et d’Irak remettent leur vie entre les mains de ceux qui profitent de la guerre civile : les kidnappeurs, les contrebandiers et les djihadistes. Il s’agit d’une organisation puissante et extrêmement complexe, de l’alliance de criminels et de terroristes, née des cendres du printemps arabe et qui fait commerce des hommes.

Profitant du chaos créé par la politique étrangère occidentale après le 11 septembre dans de nombreuses régions du monde, ils se sont enrichis en contrôlant ce qu’on peut appeler des pipelines humains. Au début des années 2000, mêlées aux organisations djihadistes armées comme Al-Qaïda au Maghreb, ces organisations criminelles ont prospéré grâce à la contrebande de cocaïne en provenance d’Afrique de l’Ouest mais aussi en développant un modèle efficace d’enlèvement d’Occidentaux.

Plus récemment, la déstabilisation de la Syrie et de l’Irak, couplée à la montée de l’État Islamique, leur a offert de nouvelles opportunités commerciales au Moyen-Orient : vente d’otages occidentaux à des groupes djihadistes, commerce de millions de réfugiés, etc. Aujourd’hui, les pays européens les plus riches choisissent la quantité de réfugiés que ces marchands d’hommes envoient quotidiennement à leur porte.

Ces vies humaines se trouvent alors réduites à de simples marchandises prêtes à être achetées, vendues ou mises au rebut.

Loretta Napoleoni est une journaliste italienne qui a travaillé pour La Stampa, La Repubblica et El País. En tant que présidente du groupe de financement de la lutte contre le terrorisme pour le Club de Madrid, elle se rend régulièrement en Syrie, au Pakistan, en Turquie, en Iran et en Irak. Elle est l’auteur de plusieurs essais sur le terrorisme.

Aude de Saint-Loup (Traducteur), Pierre-Emmanuel Dauzat (Traducteur)

 

 


Vous aimerez aussi...