A la recherche de mon fils. Toute une vie sur les traces d’un explorateur disparu (Raymond Maufrais)

51xk8c8y82lParution du livre le 1er septembre 1997 – Voici l’un des récits les plus poignants de l’histoire de l’exploration. En 1950, Maufrais a 23 ans lorsqu’il se lance seul et à pied dans la jungle guyanaise en direction des mythiques monts Tumuc-Humac alors inconnus. On ne le reverra plus. Si un indien n’avait pas découvert par hasard ses carnets au bord d’une rivière, ce face à face exemplaire d’un homme avec son destin ne nous serait jamais parvenu. Le mystère de sa disparition hantera toute une jeunesse éprise comme lui d’idéal, d’aventure et de liberté. Ce texte fait référence à l’édition Poche .

Né à Toulon en 1926, Raymond Maufrais participe à 18 ans aux combats de la Libération. Il part ensuite au Brésil se joindre à une expédition chez les Indiens Chavantes. Trois ans plus tard, il disparaît en Guyane dans une odyssée sans retour. Son père passera le reste de sa vie à le chercher dans toute l’Amazonie. En vain. –Ce texte fait référence à l’édition Poche .

Éditeur : Ramsay

Collection : Chefs d’œuvre de l’aventure humaine

51q0fnx-mcl-_sx301_bo1204203200_Parution du livre le 18 juin 2015 en format poche – En 1950, Raymond Maufrais, 23 ans, disparaît mystérieusement au cours d’une exploration solitaire des légendaires monts Tumuc Humac, aux confins de la Guyane et du Brésil. Seule piste : son journal, découvert par un Indien à son dernier bivouac (qui deviendra un livre mythique sous le titre Aventures en Guyane). Son père, Edgar, se lance sur ses traces et passe le reste de sa vie à parcourir l’Amazonie pour le retrouver. En vain. Voici le récit de sa quête impossible : un des plus poignants témoignages jamais écrits sur la force de l’amour paternel.

Humble comptable à l’arsenal de Toulon, Edgar Maufrais n’était en rien préparé à affronter les périls que la forêt vierge réservait encore à cette époque aux Européens. Il meurt à 75 ans après seize années d’efforts démesurés pour ramener son fils chez lui.

 » Chronique implacable d’une longue descente « au cœur des ténèbres’, À la recherche de mon fils est une forme de tragédie grecque scellée dans les tréfonds de la jungle. Un récit d’une rare vérité.  » Patrice Franceschi

  • Éditeur : Points
  • Collection : Points aventure

Lire également :

 Raymond Maufrais disparaît dans la jungle guyanaise : entretien avec le préfet VIGNON
 Historia spécial septembre 1982 n°430 bis– dossier Morts mystérieuses – pages 81-85

 

Edgar Maufrais

Edgar Maufrais

7 juillet 1950. Edgar Maufrais apprend la disparition de son fils, Raymond, lancé seul un an plus tôt dans une audacieuse expédition dont l’objectif était d’établir une première liaison entre la Guyane et le Brésil par les mystérieux monts Tumuc-Hamac encore inexplorés.

Il est alors âgé de 52 ans et travaille comme aide-comptable à l’Arsenal de Toulon. Il n’a aucune expérience de ce type d’expédition et dispose de moyens dérisoires mais, convaincu que son fils est vivant, prisonniers d’Indiens inconnus, il décide de partir à sa recherche.

Ce film – le récit de son aventure qui s’est étalée sur douze ans – nous fait découvrir l’Amazonie des années 50 en même temps qu’il nous fait partager les espoirs et les doutes de ce père courageux, obstiné à résoudre l’énigme de la disparition de son fils solitaire et démuni, perdu dans l’immense forêt amazonienne.

Ce documentaire a remporté le prix de la jeunesse au festival du film d’aventure de Dijon en 2003, « L’Aigle d’Or de l’Aventure », au festival du film Aventure et Découverte de Val d’Isère en 2004 ainsi que le prix de la Ville de Toulon au Festival du Film Maritime et d’Exploration de Toulon, en 2004.

Pour visionner le document  de Philippe Jamain (52 minutes)  Au nom du fils

Raymond Maufrais – rts.ch – Émission sans nom

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Geoffroi dit :

    Pour en savoir davantage : http://www.maufrais.info

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search