L’affaire Redureau ou l’horrible meurtre du Troppmann breton ?

Le Landreau, paisible commune de 1 600 âmes située entre Nantes et Cholet, est restée tristement célèbre pour avoir été le théâtre de l’un des pires crimes du XXe siècle. Le 1er octobre 1913, au petit matin, les habitants du village de Bas-Briacé sont alertés par les hurlements d’un enfant. Il s’agit de Pierre Mabit, tout juste âgé de 4 ans, et dont le père est propriétaire d’une ferme. En pénétrant dans la demeure familiale, les voisins découvrent sept cadavres qu’ils identifient rapidement comme étant les parents du jeune garçon, sa grand-mère, ses deux sœurs, son frère et une jeune domestique. La scène du crime est difficilement soutenable, les victimes ayant toutes été égorgées, presque décapitées…

Pour en savoir plus, voir le billet publié par Yves-Marie EVANNO sur le site En envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

 


Vous aimerez aussi...