« La Papesse Jeanne » (2016), premier long métrage de Jean Breschand

La Papesse JeanneLe film retrace le chemin d’une jeune demoiselle du IX siècle, fille d’un moine mendiant, élue pape et se faisant passer pour un homme.

« Quelque part en Europe au IXe siècle se joue le destin de Jeanne, une jeune femme que l’on découvre naïve et douce. À la mort de son père, elle devient copiste dans un monastère où elle se lie, bientôt amoureusement, avec le joyeux moine Fromentin. Le duo est ensuite amené à traverser un monde perverti dans sa foi et marqué par une violence qui aura raison de ce précieux compagnon. La papesse Jeanne répond à la question du film historique par une croyance en la capacité de l’acte cinématographique à faire surgir un monde. Jean Breschand compose le portrait d’une figure charismatique, singulière dans sa féminité ; vigoureuse et charnelle, Jeanne chemine vers la conscience et le pouvoir, sans que ne soit surlignée ou décrétée sa dimension subversive. » (Arnaud Hée)

Prix Gérard Frot-Coutaz au Festival de Belfort 2016.

Date de sortie 26 avril 2017 (1h 31min)

___________________________________
Filmographie sur le sujet : « La Papesse « (« Die Päpstin » – 2009) de Sönke Wortmann

Basé sur le roman du même nom de Donna Woolfolk Cross (1996).

« Jeanne, papesse du diable » (« Pope Joan » – 1972) est un film britannique réalisé par Michael Anderson.

Enregistrer


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search