Visite dans les « bas-fonds » de Paris

En 1927, un journaliste de Paris-Soir signe une série de reportages sur la vie nocturne dans les quartiers louches de la capitale.

Les « bas-fonds » de la capitale, ces quartiers où se côtoyaient misère sociale et criminalité, ont toujours fasciné. Leur description est même un genre en soi : ainsi du chansonnier Aristide Bruant dont le livre Les Bas-fonds de Paris, en 1897, « fustige et flétrit en même temps qu’il peint au vrai, d’après nature, les pires des hontes et des plaies sociales » selon Le Petit Journal du 28 janvier de la même année.

 À partir du 7 avril 1927, c’est le journaliste Claude Blanchard qui offre aux lecteurs de Paris-Soir une « plongée » dans les milieux les plus sordides de Paris, chez les « âmes gâtées » et les « faces moisies » qui, la nuit, hantent ses rues …

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site retronews


Vous aimerez aussi...