Femmes bagnardes (conférence)

Conférence d’Odile Krakovitch

Dans le cadre de la belle exposition sur les bagnes coloniaux, réalisée par la Bibliothèque BILIPO, Odile Krakovitch donnera une conférence sur les femmes bagnardes samedi 8 janvier à partir de 16h

De 1859 à 1907, des centaines de femmes connaissent le fond de la misère humaine à Cayenne, à Saint-Laurent-du-Maroni, à Bourrail et à la presqu’île Ducos, près de Nouméa.

Parties pour refaire leur vie, ces bagnardes subissent la faim, les punitions, les maladies, la mesquinerie des rapports avec l’administration. Très peu ont, comme Louise Michel et ses amies communardes, le cran de résister et surtout le droit de revenir en métropole et de témoigner. Elles survivent dans l’indifférence et l’hypocrisie, sans troubler la bonne conscience de nos pères républicains.

C’est à ces femmes oubliées qu’Odile Krakovitch a donné vie dans un ouvrage réédité en 1998 aux éditions Perrin. Conservatrice générale aux Archives nationales et spécialiste de la censure théâtrale, elle a publié de nombreux inventaires sur les colonies et bagnes coloniaux, sur les théâtres, ainsi que sur les imprimeurs et éditeurs parisiens au XIXe siècle. C’est grâce à son formidable travail de classement et d’inventaire de fonds désormais consultable aux archives d’Outre-mer à Aix-en-Provence qu’elle a pu reconstituer le destin de quelque deux mille détenues. Elle revient pour nous sur cet aspect du bagne longtemps négligé faute de sources.

Rappelons que ce phénomène concerne près de 2 000 femmes environ (1859-1914), qui furent réparties comme suit :

* En Guyane :
387 transportées
519 reléguées

* En Nouvelle-Calédonie :
200 transportées
457 reléguées
250 emprisonnées
85 réclusionnaires
24 déportées

Spécialiste de la question, Odile Krakovitch est l’auteure du seul ouvrage à ce jour consacré à la question. Ces chiffres sont tirés de son livre (Les femmes bagnardes, Paris, O. Orban, 1990, p 260.)

Rappel du lieu : Bibliothèque spécialisée dans la littérature policière

48/50, rue du Cardinal Lemoine Paris 5°, tel. 01.42.34.93.00


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 6 janvier 2011

    […] This post was mentioned on Twitter by criminocorpus and Merline. Merline said: RT @criminocorpus: Femmes bagnardes : conférence d'Odile Krakovitch Samedi 8 janvier à 16 h (BILIPO, Paris) http://fb.me/OMrEWeI4 […]