Canal Mussolini : une famille dans le chaos de l’Italie fasciste

La première moitié du XXe siècle a été particulièrement mouvementée pour la population italienne, brinquebalée d’un régime à l’autre au rythme de guerres qui semblent toujours l’avoir dépassée. Adaptée du roman Canal Mussolini d’Antonio Pennacchi, cette bande dessinée retrace le parcours d’une famille modeste originaire de Vénétie. Une tribu de paysans qui a vu dans le fascisme une seconde chance.

La part des adaptations ne cesse d’augmenter dans le secteur de la bande dessinée. En quête de romans graphiques, les éditeurs se montrent particulièrement friands d’ouvrages qui peuvent faire la jonction entre plusieurs lectorats. D’autant plus quand la popularité du titre en question lui assure déjà une relative publicité auprès du public. Canal Mussolini est ainsi sorti en Italie en 2013, aux éditions Tunué (sous le titre original Canale Mussolini). Soit trois ans à peine après la publication du roman d’Antonio Pennacchi, qui a par ailleurs obtenu – toujours en 2010 – le Prix Strega, l’équivalent italien du Prix Goncourt. Nous n’avons pas eu l’occasion, pour l’instant, de lire ce roman. Difficile donc, pour nous, de comparer l’original à l’adaptation. Nous allons donc nous limiter à une analyse critique de la seule bande dessinée, de ses systèmes narratifs et graphiques…

Canal Mussolini. Graziano et Massimiliano Lanzidei (scénario) & Mirka Ruggeri (dessin), d’après le roman d’Antonio Pennacchi. Steinkis. 192 pages.

Pour en savoir plus voir le billet par Philippe Peter le 23 février 2017 sur le site cases d’histoire


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *