Insurrection d’Eysses à Villeneuve-sur-Lot : « Par militantisme »

Katia Geins et Émilie Cadiou proposent, samedi, une lecture théâtralisée de « France d’abord », écrite et jouée une seule fois en 1943. Dans la prison..

On lui doit les paroles, mises en musique par Hippolyte Lam, de « Debout », le chant des patriotes emprisonnés à Eysses. Paul Deguilhem a laissé d’autres traces de son passage derrière les murs de la prison. Ce résistant, poète et félibre d’Arles, avait en effet plusieurs cordes à son arc. Il a ainsi écrit durant sa détention « France d’abord », une pièce en un acte et quatre tableaux qui n’a été jouée qu’une seule fois dans la clandestinité, le 11 novembre 1943, à l’intérieur de la prison. « Le thème de la résistance a toujours une résonance très actuelle » À l’occasion de la célébration ce week-end du 73e… A LA UNE VILLENEUVE-SUR-LOT Publié le 22/02/2017

Vous aimerez aussi...