La Mata-Hari brestoise

Lydia Oswald lors de son procès. Au second plan, l’enseigne de vaisseau Guignard. Cliché publié par la Dépêche de Brest le 11 septembre 1935.

C’est un procès retentissant qui s’ouvre le 10 septembre 1935 devant le Conseil de guerre maritime de Brest, dans le Finistère : celui de Lydia Oswald, accusée d’espionnage. La jeune femme, que les témoignages s’accordent à décrire comme étant sublimement belle, ne comparait d’ailleurs pas seule dans le box des accusés. Sont en effet également jugés le lieutenant de vaisseau de Forceville et l’enseigne de vaisseau Guignard… (Photographie à la une  bande défilante : Lydia Oswald lors de son procès. Au second plan, l’enseigne de vaisseau Guignard. Cliché publié par la Dépêche de Brest le 11 septembre 1935).

Pour en savoir plus voir le billet publié par Erwan LE GALL sur le site enenvor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus..


Vous aimerez aussi...