Les récidivistes. Représentations et traitements de la récidive XIXe-XXIe siècles

Parution de : Jean-Pierre Allinne et Mathieu Soula (dir.), Les Récidivistes. Représentations et traitements de la récidive  XIXe-XXIe siècle, Rennes, PUR, 2010, 288 p.


4e de couverture :

Faut-il reprendre à son compte des catégories d’État sans en interroger la genèse et la construction, sans dépasser le langage impersonnel et neutralisant du droit, sans en analyser l’efficience et les effets ? Faut-il admettre que les « récidivistes » désignent historiquement un même groupe homogène et véhiculent les mêmes impensés, les mêmes peurs, les mêmes fantasmes depuis plus de deux siècles ? Ou faut-il poser comme point de départ à toute tentative de compréhension des objets « récidive » et « récidivistes » que ce sont des catégories juridiques historiquement situées, des construits politiques qui se sont imposés par la force du droit et qui ont perduré au prix de changements de sens masqués par l’apparente neutralité de la qualification juridique. Tentant d’ouvrir cette seconde voie, cet ouvrage se propose de redonner aux « récidivistes » une dimension historique, d’analyser la consolidation de cette catégorie au XIXe siècle et les raisons et les effets de sa permanence, dont on mesure aujourd’hui encore toute l’actualité. Fruit d’une rencontre de chercheurs issus de différentes disciplines (Histoire, Socio-histoire, Droit, Histoire du droit, Sociologie), Les récidivistes essaie d’éclairer la question en multipliant et confrontant les points de regard dans la perspective d’embrasser le plus largement un objet tout à la fois juridique, historique, politique et sociologique. C’est au prix (de la poursuite) d’une telle discussion interdisciplinaire que les enjeux liés à la récidive peuvent être mis à jour et par la suite analysés et éclairés.

Table des matières

Pierre Truche Préface

Mathieu Soula Introduction : Récidive et récidivistes depuis deux siècles.

Jean-Pierre Allinne  Chapitre préliminaire : Récidive, risque, dangerosité, la fin du paradigme réhabilitatif

Première partie

REGARDS CROISÉS SUR LA RÉCIDIVE ET LES RÉCIDIVISTES, XIXe-XXe SIÈCLES

Frédéric Chauvaud. Les « repoussés de la vie » : carnassiers, paresseux, sournois et pitoyables. Imaginaire et représentations du récidiviste (1840-1940)

Jean-Louis Halpérin La doctrine pénaliste et la récidive au XIXe siècle

Nicolas Derasse La récidive dans les Congrès pénitentiaires internationaux du XIXe siècle

Deuxième partie

TRAITER LA RÉCIDIVE ET LE RÉCIDIVISTE, XIXe-XXe SIÈCLES

Emmanuel Berger La législation relative à la récidive criminelle sous la Révolution et le Consulat (1791-1810)

François Seignalet Mauhourat La marque judiciaire jusqu’en 1832 : entre rupture et continuité

Martine Kaluszynski La récidive, une mise à l’épreuve de la République

Jean-Lucien Sanchez La relégation des récidivistes : enjeux politique et pénal

Hida Hédhili Relégation collective ou individuelle : une condition juridique spéciale pour les récidivistes, XIXe-XXe siècles

Mathieu Soula Les chemins de la mémoire du crime : usages et effets du casier judiciaire (1850-1940)

Jean-Claude Vimont Les récidivistes au cœur de la Réforme pénitentiaire (1945-1970)

Troisième partie

UNE NOUVELLE OBSESSION ? PERSPECTIVES CONTEMPORAINES

Philippe Robert et Renée Zauberman Crise sécuritaire et alarme à la récidive : entre étude savante et fébrilité législative

Jocelyne Castaignède Le mineur récidiviste : le nouveau regard du législateur

Jean-Pierre Royer Le juge et son récidiviste

Nicolas Delpierre Le récidiviste : un justiciable à part.

Jean-Paul Jean Les politiques criminelles face à la récidive

Denis Salas Conclusion : l’homme récidiviste et son ombre


Vous aimerez aussi...