Thiaroye 1944 – Histoire et mémoire d’un massacre colonial


Parution du livre le 9 mars 2017
– Longtemps été considéré par l’armée française comme une mutinerie, Thiaroye, où des dizaines de tirailleurs sénagalais furent tués, apparaît plutôt comme une tuerie organisée par les officiers coloniaux présents à Dakar. Fruit d’un long et patient travail sur les archives de ce drame, cet ouvrage retrace les réappropriations passées et actuelles de cet événement au Sénégal, à travers diverses temporalités permettant de lire la trajectoire de la nation sénégalaise postcoloniale en suivant la mobilisation d’imaginaires historiques. Photographie à la une bande défilante : Thiaroye, novembre-décembre 1944, Sénégal

Avec une préface d’Elikia M’Bokolo et une postface de Bob W. White.

Avec le soutien du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – Laboratoire IMAF

Martin Mourre est docteur en histoire de l’École des hautes études en sciences sociales et en anthropologie à l’université de Montréal. Ses recherches portent principalement sur l’histoire politique et mémorielle du Sénégal au XXe siècle. Il s’intéresse également à une sociohistoire des armées ouest-africaines depuis l’époque coloniale jusqu’à aujourd’hui.

Sommaire :

Préface d’Elikia M’Bokolo

  • Au nom des pères
  • Un crime de guerre ?
  • La mémoire vive
  • Chroniques du souvenir avant l’indépendance : de Dimbokro à Protet
  • Le Rouge et le Noir
  • Mémoires collectées et mémoire collective

Postface de Bob W. White

Presses universitaires de Rennes


Vous aimerez aussi...