BD : Les Pieds Nickelés de Forton racontés par Jean Tulard

Parution du livre le 16 avril 2008 – Les Pieds Nickelés, célèbre bande dessinée, impose à ceux qui la regardent son anticonformisme et son ton irrévérencieux. Car des héros, pour la première fois négatifs, mélange de subversion et d’immoralité, n’ont-ils pas l’intention de rompre avec la morale bourgeoise ? Nous sommes au temps de l’anarchisme et de la bande à Bonnot. Qui se doute, en 1909, que l’auteur, Louis Forton, introduit alors une révolution dans l’univers des histoires illustrées ? Jean Tulard s’attarde sur les origines de la bande dessinée. Les Pieds Nickelés laissent ensuite la place à Mickey et à Tintin, mais la nostalgie de ces dessins qui ne respectaient rien persiste encore aujourd’hui, cent ans après leur création.

Né en 1933, Jean Tulard est historien, spécialiste de Napoléon Bonaparte et de l’époque napoléonienne. Agrégé d’histoire et docteur ès-lettres, il devient pensionnaire de la Fondation Thiers, de 1961 à 1964, avant d’être attaché de recherche au CNRS. Directeur d’études à l’École pratique des hautes études en 1965, il est nommé, en 1981, professeur à l’Université de Paris-Sorbonne et à l’Institut d’études politiques de Paris. Jean Tulard a été président de la Société de l’histoire de Paris et de l’île-de-France, de 1973 à 1977, et président, de 1974 à 1999, de l’Institut Napoléon. Membre du conseil d’administration de la Cinémathèque française, il a été consultant historique pour le téléfilm Valmy (1968), de Jean Chérasse et Abel Gance, et pour La Révolution française (1989), de Robert Enrico et Richard T. Heffron. Président honoraire de l’Institut Napoléon, Jean Tulard est par ailleurs membre de l’Académie des Sciences morales et politiques. Il est officier de la Légion d’honneur, officier de l’Ordre national du Mérite, commandeur des Arts et des Lettres, et chevalier des Palmes académiques.

Auteur d’un nombre considérable d’études, Jean Tulard a reçu plusieurs récompenses, parmi lesquelles, le Prix Gobert de l’Académie française (1971), le Grand Prix national de l’histoire (1977) et le Prix du Mémorial (1981) pour l’ensemble de son œuvre. On lui doit notamment Joseph Fouché (Fayard, 1998), Murat (Fayard, 1999), Dictionnaire Napoléon (Fayard, 1999), Les Vingt jours : Louis XVIII ou Napoléon ? (Fayard, 2001), Le Sacre de l’empereur Napoléon : Histoire et légende (Fayard, 2004), Figures d’Empire : Murat, Fouché, Joseph Fiévée (Fayard, 2005), Dictionnaire du roman policier (Fayard, 2005), Les Thermidoriens (Fayard, 2005) et Napoléon : Les grands moments d’un destin (Fayard, 2006). Jean Tulard a également dirigé la publication de différents ouvrages, en particulier du Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État, 1799-2002, avec Roland Drago, Jean Imbert et François Monnier (Fayard, 2004).

BD : Les Pieds Nickelés de Forton racontés par Jean Tulard

LES PIEDS NICKELES ONT 100 ANS – DOCU-GAG – 2008 – vidéo …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *