Violences juvéniles urbaines en Europe

avier De Weirt, Xavier Rousseaux (dir.), Violences juvéniles urbaines en Europe. Histoire d’une construction sociale, Louvain, Presses universitaires de Louvain, collection «  Histoire, justice, sociétés », Louvain, 2011, 260 p.

Présentation de l’éditeur

De nos jours, dans les villes, la violence des jeunes alarme, inquiète. « Ils sont de plus en plus violents, de plus en plus jeunes », entend-on régulièrement de l’opinion publique. Pourtant, ces commentaires ne reposent sur aucune base scientifique fiable : ils relèvent d’un discours construit depuis près de deux cents ans sur des faits peu représentatifs et des impressions non critiquées.
Jusqu’ici, ville et violence, jeunesse et violence, voire jeunesse et ville étaient analysées de manière séparée ; en revanche, la problématique de la violence des jeunes dans l’espace public urbain n’avait pas donné lieu à des recherches croisées.
Par la confrontation systématique des sources (répressives, discursives) et selon une pluralité d’approches méthodologiques (travail sur archives, enquête orale), les auteurs de ce livre, historiens, criminologues ou sociologues, tentent de cerner l’écart existant entre perception et réalité du phénomène aux différentes périodes de l’histoire.
Sur la base de recherches récentes, ils proposent de mieux comprendre quand, comment et pourquoi s’est construite dans la société européenne cette représentation de la jeunesse comme vecteur de violence associé à la vie urbaine.

Table des matières

Xavier De Weirt, Xavier Rousseaux, Introduction. Violences juvéniles urbaines : entre masculinités, mobilités et médiatisations . . . .. 9
PREMIERE PARTIE. POURQUOI LES JEUNES FONT-ILS PEUR ?
SOCIO-HISTOIRE D’UNE ANXIETE . . . . . . . . . . . 27
Laurent Mucchielli, La délinquance juvénile, des « Blousons noirs » à nos jours. Le détour historique comme préalable au questionnement sociologique contemporain . . . . . . . 29
Aude Musin, Xavier Rousseaux, De la jeunesse belliqueuse à la délinquance juvénile. Jeunes,
violence et urbanité dans les sociétés médiévales et modernes (1300-1850)
. . . . . .. . . . . . . 53
Philippe Chassaigne, Jeunes, ville et violence. Grande-Bretagne XIXe-XXe siècles . . . . 75
DEUXIEME PARTIE. LA VILLE, FOYER DE VIOLENCE JUVENILE ?
ÉTUDES DE TERRAIN . . . . 95
Jean-Claude Farcy, Violence juvénile à Paris au temps des Apaches. Fin XIXe siècle – début du XXe siècle . . . . 97
Éric Marlière, Déviances et délinquance d’une jeunesse populaire dans un quartier ouvrier en transformation durant le XXe siècle. De l’Entre-deux-guerres à l’ère postindustrielle . . . 123
Céline Regnard, Terreurs de quartiers. Jeunesse et violences à Marseille (1850-1914) . . .143
Antoon Vrints, Un faux problème ? La violence des jeunes à Anvers dans la première moitié du XXe siècle . . . . . 161
Melpomeni Skordou, La rébellion à Bruxelles après la Seconde Guerre mondiale (1945-1975). Un contre-exemple à la construction sociale dominante du phénomène comme action collective et juvénile . . . . . 181
Xavier De Weirt, Des jeunes adultes jugés devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. La perception des comportements violents entre rouages judiciaires et approche de la réalité (1946-1975) . . . . . . . . . . . 209
Dominique Kalifa,  Postface. Le savoir et la distance . . . . . 241
Les auteurs . . . . . . . . 247
Table des figures . . . . . 249
Table des matières . . . . . 253



Citer ce billet
Jean Claude Farcy (2011, 26 janvier). Violences juvéniles urbaines en Europe. Criminocorpus. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nczq

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search