James Bond n’existe pas – Mémoires d’un officier traitant

Ancien officier à la DGSE, François Waroux lève le voile sur la réalité des espions

Invités de l’émission RTL de Jacques Pradel du 7 avril 2017 : François Waroux, ancien officier-traitant à la DGSE, auteur du livre “James Bond n’existe pas” paru le 6 avril 2017 chez Mareuil éditionsEric Dénécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de l’émission L’Heure du crime

Parution du livre le 30 mars 2017 – Officier traitant à la DGSE durant vingt ans, François Waroux lève le voile sur la réalité de ceux que l’on appelle les “espions”. Il révèle les méthodes de surveillance, les manipulations par les agents, les techniques de filature, le travail sous couverture, les méthodes de chantage. II confie aussi les conflits moraux d’un homme des services secrets amené à faire taire sa conscience pour servir son pays.

En tant que spécialiste de l’espionnage industriel et du renseignement politique, il a été envoyé en mission aux Etats-Unis, en Ethiopie, au Sénégal, en Tunisie ou au Pakistan. Sous une fausse identité ou intégré en ambassade sous couverture, ce Saint-Cyrien fut confronté aux dictatures africaines, au fondamentalisme islamiste ou aux arrière-cuisines des grands groupes internationaux, sur fond de guerre froide et de guerre technologique.

Pour pousser un agent étranger à trahir son pays ou inciter un employé à fournir des documents sensibles, un membre des services secrets doit savoir mentir, tromper, voler, tricher… Loin du mythe de l’espion cinématographique popularisé par James Bond, il révèle le quotidien de ces hommes de l’ombre qui naviguent sans cesse entre légalité et illégalité au nom de la raison d’Etat. Un témoignage rare et unique sur un métier qui fascine et sur lequel les idées reçues sont nombreuses.


Vous aimerez aussi...