Un photographe Juif enterre 6000 négatifs pour les cacher des nazis : Les voici développés

Photo: une maman montre son fils.
Art Gallery of Ontario. Gift from the Archiv
© Art Gallery of Ontario
Courtesy Museum of Fine Arts, Boston

Tout a commencé avec l’invasion de la Pologne en 1939: ici commence la folie d’Hitler contre la population juive, et pas seulement. C’est dans une ville en particulier que les nazis ont créé l’un des premiers ghettos: nous parlons de Lodz, l’une des plus grandes villes en Pologne, où se concentraient d’importantes usines. A Lodz, vivait un photographe du nom de Henryk Ross qui a réussi à documenter les premiers moments de l’invasion: ne sachant pas comment cela se terminerait, s’il serait déporté ou tué, il a décidé d’enterrer tous les négatifs des photos prises, qui aujourd’hui sont d’importants témoignages sur ce qui se passait en Pologne quand le nazisme prenait pied… Photo à la une, bande défilante : la police du ghetto escorte les résidents pendant une déportation.Art Gallery of Ontario, Gift from Archive of Modern Conflict, 2007. 2007.160.21.© Art Gallery of Ontario Courtesy, Museum of Fine Arts, Boston

Pour visionner quelques négatifs voir le billet publié sur le site curioctopus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *