La vie miraculeuse du docteur Bougrat – (Hondelatte raconte)

Pierre Bougrat né le 27 novembre 1889 à Annecy. Valeureux combattant de la Grande Guerre, blessé à plusieurs reprises, il est fait chevalier de la légion d’honneur. Médecin comme son père.

En mars 1925 à Marseille, le docteur Pierre Bougrat est suspecté d’avoir empoisonné l’un de ses patients, Jacques Rumdede, qui était « encaisseur »  et transportait sur lui, le jour de sa disparition, une forte somme de 8 500 Francs . Le cadavre a été retrouvé chez le docteur Bougrat, caché dans un placard. L’enquête démontre que Pierre Bougrat avait des soucis d’argent… Photographie à la une, bande défilante : Docteur Bougrat. A Margarita, une place et une école portent son nom. Sa tombe, à Juan Griego, est toujours fleurie. 

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de l’émission europe1

Références bibliographiques :

« Le secret du docteur Bougrat » de Christian Dedet (Phébus, 2000)

« L’affaire Bougrat » (1931, BNF)

Le secret du docteur Bougrat – Criminocorpus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *