Le choc des mémoires au mépris de l’histoire (Révisionnisme au service des nationalistes en Europe centrale et orientale)

Dans plusieurs pays d’Europe centrale et orientale, la crise démographique et le pourrissement des questions sociales nourrissent le terreau des négationnistes. De façon de plus en plus ouverte, les nationalismes bâtis sur une réécriture de l’histoire font office de programmes politiques. De Stepan Bandera en Ukraine aux oustachis en Croatie, les criminels redeviennent des héros… Illustration à la une, bande défilante : Mikhail Bozhiy. – « Vladimir Ilyich Lenin Standing » (Lénine debout), 1959-1961© Odessa Fine Arts Museum, Ukraine / Bridgeman Images.

Pour en savoir plus voir le billet publié par Jean-Arnault Dérens Rédacteur en chef du Courrier des Balkans sur le site du Monde-diplomatique (décembre 2016, pages 22 et 23).


Vous aimerez aussi...