La justice d’autrefois – (La cérémonie du congrès)

Un procès pour impuissance, au Grand Siècle : c’est le récit que nous raconte aujourd’hui Franck Ferrand. Pour évoquer les surprises que nous réserve la justice d’autrefois, celle de l’Ancien Régime, et ses pratiques qui nous paraissent souvent exotiques, Franck Ferrand reçoit l’historienne Monique Cottret. Enfin, il nous emmène visiter l’un des hauts-lieux de la justice d’autrefois : le Parlement de Rennes.

Pour en savoir plus voir le billet publié le 26 janvier 2017 sur le site de l’émission  Europe 1 de Franck Ferrand Au coeur de l’histoire

Monique Cottret est professeur émérite à l’université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense. Spécialiste d’histoire moderne, elle a notamment publié La Bastille à prendre, Jansénismes et Lumières, Culture et politique dans la France des Lumières, Tuer le tyran ? Le tyrannicide dans l’Europe moderne, et chez Perrin, avec Bernard Cottret, Jean-Jacques Rousseau en son temps…

Parution du livre le 7 janvier 2010 – La cérémonie du congrès est extraordinaire : il s’agit d’un procès en impuissance durant lequel le mari est sommé d’honorer publiquement son épouse. En 1685, dans une atmosphère de haines religieuses et d’intrigues financières, Guillaume Vallade, héritier d’une riche charge de bâtisseur du roi, et sa femme Jehane, d’origine protestante, sont condamnés à subir l’épreuve du congrès. ” Dresser, pénétrer, mouiller “, telle est l’injonction à laquelle Guillaume doit obéir, nu sur un lit avec Jehane, devant un parterre de prêtres, de médecins et de courtisans. Le désir peut-il se glisser dans une telle parodie de l’acte d’amour ? Peut-on survivre à ce viol entre époux, à cette ” pornographie sacrée ” organisée par l’Église et la Justice ? Éditeur : ROBERT LAFFONT

Professeur de mathématiques et romancier, Jean-Guy Soumy a publié près d’une vingtaine de romans dans lesquels il confronte les destins individuels aux pressions de sociétés trop promptes à broyer les êtres.


Vous aimerez aussi...