Nouvelle-Calédonie, le bagne oublié

Parution du livre le 20 novembre 2012 – Un bagne oublié, parce que tellement loin et tellement objet de honte. Pourtant, contrairement à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie connut, dans une certaine mesure, une colonisation pénale réussie. À la fermeture du bagne, la moitié de la population blanche était d’origine pénale.

De ces bagnards, des enfants naîtraient. Il fallait leur cacher tout ce qui rappelait la honte. Il fallait oublier…

Les hommes et la nature se chargèrent de dissimuler, d’enfouir, de faire disparaître.

Ce n’est que récemment, presqu’un siècle après l’arrivée du dernier convoi de condamnés, que l’actuelle génération calédonienne a affirmé un « devoir de mémoire », auquel ce travail photographique espère contribuer.

de Marinette Delanné (Auteur), Julien Gomez-Estienne (Auteur), Franck Sénateur

Pour lire un extrait du livre Nouvelle-Calédonie, le bagne oublié

  • Éditeur : Editions de l’Amandier
  • Collection : THÉÂTRE

Vous aimerez aussi...