11 mai 1857 : mort d’Eugène-François Vidocq, père de la police judiciaire

Carte du premier jour du timbre émis en 2003 à l’effigie de Vidocq

(D’après « Biographie universelle et portative des contemporains ou Dictionnaire historique des hommes vivants et des hommes morts depuis 1788 jusqu’à nos jours » (Tome 5. Supplément), paru en 1834 et « Biographie universelle ancienne et moderne. Supplément » (Tome 85) paru en 1862)

Nature énergique et fortement douée, aventurier hors pair dont la vie truculente dépasse la fiction, Eugène-François Vidocq, ancien forçat évadé en rupture de ban, se hissa à la tête de la Sûreté parisienne et fonda la première agence de détectives privés

Célèbre chef de la brigade de Sûreté instituée à la préfecture de police de Paris en 1812, il se fit remarquer non seulement par cette adresse qui lui valut un renom populaire dans toute la France, mais encore par les services réels qu’il rendit à la capitale en la débarrassant d’un grand nombre de ces industriels qui levaient la dîme sur le bien du prochain…

Pour en savoir plus lire le billet publié et mis à jour le SAMEDI 15 AVRIL 2017, par LA RÉDACTION du site France-pittoresque


Vous aimerez aussi...